Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mots-nomades de Patrice Favaro - Page 7

  • Sigismond sur Enfantipages

    Patrice Favaro (Lire aussi La fille du loup) présente une version acoustique de l'enfance de Sigmund Freud. Avec une écriture douce et poétique, il parle de la différence et du regard des autres en prenant pour exemple un  petit garçon complexé qui saura faire de son défaut une force : celui qui a su écouter le chant du monde et les rêves des hommes.

    les-oreilles-de-sigismond-9782364746619_0.gif

    à lire en entier ici

  • Une frontière sur Ricochet

    Merci à Sophie Pilaire pour cette très belle critique d'Une frontière sur le site Ricochet. Percutant et militant, écrit-elle, des mots qui vont comme un gant à la collection Place du marché!

     

    Extrait: Son narrateur externe, qui décrit la situation au présent, ne prend jamais parti et déroule simplement des faits qui s'enveniment au fil du temps. Le sursaut viendra des dernières pages : Sâd sauve Nôr et sa famille après les avoir quasiment dénoncés. Mais rien n'insiste sur un acte de bravoure qui se noie donc dans le grand chaos de la guerre... Histoire universelle (les deux pays n'existent pas, et le "une" du titre est important), Une frontière se préoccupe intelligemment des racines du mal, c'est-à-dire des difficultés pour un jeune esprit à distinguer la liberté et de l'importance d'une éducation neutre. Militant et percutant.

    Capture.JPG

  • Du sable... à Madagascar

    Avec son accord, je relaie la critique de Loren sur Du sable entre tes doigts. Des commentaires de jeunes lecteurs comme celui-là, et on se dit que non, malgré toutes les difficultés rencontrées, on n'écrit pas pour rien! Merci aux lecteur du prix Ravinala à Madagascar!

    Du sable entre tes doigts / Quelques extraits des journaux de lecteur des élèves de 4ème et 3ème de Tuléar

     

     

    Du sable entre tes doigts

     

    Extraits du journal de Loren (3B)

     

    Quand je regarde la première de couverture je me dis que ça doit se passer en Amérique. En voyant la route et la voiture je pense à un voyage mais un voyage avec des hauts et de bas car il y a des montées et des descentes.

    Le titre doit être une métaphore, le sable entre les doigts ça tombe. Peut-être que le ou les personnages veulent attraper quelques chose ou quelqu’un qu’ils ont perdu.

    J’ai aimé ce livre. C’est la réalité. Il montre ce que les enfants doivent subir à cause de la crise, ce que les parents vivent au quotidien. Il m’a beaucoup touchée. Il me rappelle une partie de mon enfance vécue sans mon père.

    Je le conseillerai à ma mère , je sais que cette histoire la touchera. A mon père et je sais ce qu’il en dira  « c’est dingue quand même, t’as vu le nombre de victimes de cette crise ? »

    Et puis à toutes les personnes au gouvernement. Ça leur fera les pieds. Pour qu’ils sachent ce que le peuple endure à cause de leur cupidité et parce qu’ils n’aimeraient pas que ça leur arrive.

    51z0ROn8ZnL._.jpg

    Les autres critiques sur le même ouvrage à lire ici

     

  • Les liens qui nous unissent...

    Une jolie critique de mon roman Du sable entre tes doigts sur le site Les liens de la terre.

    Patrice Favaro parvient, à travers ce court roman mouvementé et émouvant, à expliquer la crise financière de 2007 à 2011, déclenchée aux États-Unis, et à faire comprendre que si l’économie nous lie tous, nous pouvons peut-être tous nous lier pour faire face à ses caprices.

    51z0ROn8ZnL._.jpg

    à lire ici en entier

  • Alarme!

    manifestation_auteurs_reforme_retraite_Salon_livre_Paris.jpg

    cliquez sur l'image pour lire l'article d'Actualitté

  • Une frontière aux Lectures de Naurile

    Première critique (à ma connaissance) de Une frontière. Merci Naurile!

     Capture.JPG

    extrait: L’auteur laisse espérer que les enfants ont le pouvoir de changer le monde en mieux, le pouvoir de ne pas reproduire les mêmes erreurs. Je crois aussi en ce pouvoir de l’enfance. Je conseille donc vivement ce roman intelligent, fort bien écrit (l’univers montagneux est très bien rendu) à partir de 10-11 ans pour les bons lecteurs, sinon, dès la 5ème.

     

    la critique à lire en entier ici

  • Sigismond est aujourd'hui en librairie

    Allez, ne vous faites pas tirer les vôtres... courrez-y!

    Ce qu'en dit Yves B. de la Bibliothèque Départementale du Doubs:

    Enfin, il est disponible chez votre libraire préféré, le petit dernier signé Patrice Favaro. "Les oreilles de Sigismond", forme courte, mais comme d'habitude avec Patrice, souffle long.
    Prêtez à ces oreilles sans retard vos yeux, puis lisez à voix haute elles sont succulentes en bouche !

    les-oreilles-de-sigismond-9782364746619_0.gif

     

    et depuis le 5 février Sâd et Nôr d'Une frontière y sont aussi!

    Capture.JPG

    Tandis que nos ami Brésiliens peuvent désormais lire en portugais

    IMG.jpg

     

  • Fête du livre jeunesse Manosque et Forcalquier : à vos agendas!

    Ce que nous dit Croqu'Livres: Nous sommes en plein bouclage de la programmation de notre prochaine fête du livre mais vous invitons dès maintenant à réserver les dates du 19 au 22 mai pour venir rencontrer les auteurs et illustrateurs invités, profiter des ateliers artistiques, des animations, de la matinée des tous petits...

    notre thématique cette année: "En route!"
    Voyage, déplacement, locomotion, motions et émotions, ailleurs, lointain... nos invités vous nous entraîner sur divers chemins!

     

     

    Nous aurons le plaisir d'accueillir:

     

    Jérémie Fischer (qui connait bien le chemin!)
    Marine Rivoal
    Irène Bonacina
    Franck Prévot
    Françoise Malaval
    Patrice Favaro
    et Ahmed Kalouaz!

     

    mais aussi des ateliers de cartes postiches, de danse, d'impressions, d'imprimerie, des projections... 

     

    et toutes sortes d'animations!
    plus de détails très bientôt!

     

    OUVERTURE DES INSCRIPTIONS début FEVRIER 2015

    par mail à croqlivres@gmail.com

     

    LJF 2015 invités p2.jpg

    LJF 2015 invités p.3.jpg

    Le blog de Croqu'livres, c'est ici

  • La souffrance animale : photo de l’année

    Le concours World Press Photo 2015 a livré son verdict le 12 février 2015. Parmi les photos retenues, celle d’un singe de cirque apeuré face à la menace de son dresseur a particulièrement attristé la Fondation.

    Grand concours international de photojournalisme, la 58e édition du World Press Photo vient de dévoiler ses lauréats. 45 photos retenues parmi plus de 90 000 proposées. Dans la catégorie nature, le 1er prix revient au photographe Chinois Yongzhi Chu pour sa photo d’un dresseur de la ville de Suzhou (Chine) qui tente de mettre la main sur son singe domestique attaché à une bicyclette.

    à voir ici