Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le sang des mouches... à l'Université de Varanasi... si, si!

Très surpris de découvrir que the Department of French Studies Banaras Hindu University Varanasi consacre une entrée à mon livre (épuisé) Le sang des mouches qui se déroule à Pondichéry en Inde. Si je le mentionne ici, outre une petite fierté, je l'avoue,c'est surtout parce que cette étude (en français) sur les récits de voyage au cours de l'histoire en Inde est consultable en ligne et téléchargeable. C'est une véritable mine pour tous ceux qui s'intéressent à ce formidable pays-continent.

9782207253922FS.gif

"Patrice Favaro a situé à Pondichéry l’intrigue de son roman. Le Sang des mouches, paru en 2003. Il décrit d’abord de façon réaliste et vivante la ville actuelle, la « ville blanche » et ses environs, sillonnés à scooter. Puis s’attache à une ancienne maison coloniale, démolie sur ordre de quelque promoteur avide de profits : chaque année, en dépit des efforts de l’INTACH (l’équivalent indien de notre direction du patrimoine, mais sans les moyens ni l’arsenal législatif) et des amoureux de la ville, qui tentent de les acheter et de les restaurer, tant dans la « ville noire », (superbes et multicolores maisons tamoules traditionnelles à colonnades et à atrium) que dans la « ville blanche » (villas coloniales), plusieurs dizaines de maisons disparaissent à coups de pioches. On a constaté le même phénomène à Karikal. C’est tout un patrimoine irremplaçable qui se trouve ainsi mis en danger. Dans ce domaine comme dans tant d’autres, l’Inde, requise par d’autres priorités plus prégnantes (lutte contre la misère, alphabétisation, par exemple) a fait beaucoup de progrès, mais il lui reste encore beaucoup à faire pour préserver ses innombrables richesses culturelles. 263 Caraivéti Vol. I Issue 1 (July-December 2017) ISSN : 2456-9690 « Balade en scooter pour explorer la ville, tête nue, ma chemise se gonfle comme une voile. Le matin, l’Inde se donne tout entière. Pondichéry à nouveau vierge. Le ciel est propre et frais, un drap neuf... »

vara.JPG

cliquer sur cette page pour télécharger l'ouvrage

 

DSCN1530.JPG

Samadama, maison dessinée suivant les plans de Françoise Malaval

à Pondichéry, Inde.

Copy of DSCN1954.JPG

Écrire un commentaire

Optionnel