Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Résidences, rencontres et ateliers - Page 3

  • Kolams sous la pluie...

    Mardi dernier à Embrun (05) à l'invitation de la librairie Charabia...

     

    IMG_3291.jpg

    atelier d"initiation aux kolams de l'Inde du Sud.

     

    IMG_3288.jpg

    animé par Françoise Malaval

     

    IMG_3292.jpg

    sous le regard des curieux et des futurs "disciples"....

     

    IMG_3293.jpg

    qui mettent la main à la pâte... de couleur

    IMG_3296.jpg

     

    IMG_3301.jpg

    même la pluie qui vient n'arrête point chez l'artiste la main...

    IMG_3303.jpg

    le kolam est un art éphémère, et c'est bien ainsi...

     

    IMG_3305.jpg

    IMG_3308.jpg

    Si vous souhaitez organiser un événement du même type,

    vous pouvez contacter Françoise en lui écrivant (cliquer ici )

  • Résidence dans le Doubs... courrier reçu

    Notre séjour à l’Ile sur le Doubs pour une résidence d’auteur et d’illustratrice s’est achevé il y a quelques mois, mais les suites se terminent à peine, juste avant les grandes vacances. Françoise Malaval et moi avons reçu ce message d’un des enseignants, Samuel, qui nous donne à penser que là-bas aussi, comme à Aubagne ci-dessous, notre présence n’aura pas été tout à fait inutile. Ce sont des témoignages comme ceux-là qui nous donnent encore et encore envie de continuer sur le chemin des mots et des belles images partagées.

    Ca yest, le marathon des répétitions (et des évals de fin d'année) a donné enfin ses fruits. On sort de 3 représentations: une devant les élèves de CP-CE1 de la Place (qui avaient travaillé avec vous), vendredi devant les élèves de l'école Bourlier, et aujourd'hui devant les parents. Et le constat est le même sur les trois spectacles, la très forte émotion d'avoir participé à quelque chose de grand et de beau. Merci beaucoup de nous avoir permis et aidé à créer ce spectacle, l'histoire était cohérente, riche en rebondissements, solidement tissée, variée, et elle a été sublimée par les décors réalisés avec Françoise. J'ai vraiment eu plaisir à travailler avec vous et j'ai été très ému de voir l'investissement et la qualité du rendu du travail réalisé. C'est d'autant plus enivrant que ce ressenti a été partagé tant par les enfants qui ont assisté, que les collègues et les parents. C'est la première fois que j'ai autant de retours suite à un spectacle de fin d'année, c'est la première fois que les enfants suite à un spectacle s'expriment autant. MERCI, MERCI, MERCI! Les noms de Titouan, Patrice Favaro et Françoise Malaval vont résonner pendant longtemps dans nos coeurs, et je ne serai pas surpris de voir poindre parmi ces élèves de futurs écrivains ou comédiens tellement cette expérience les a enchantés.

     

    007.JPG

     

  • Se lire: une magie qui fonctionne toujours

    Samedi 22 juin, toute l’équipe de Ville Lecture Aubagne, Françoise Malaval et moi-même fêtions avec deux classes de 6e du collège Lou Garlaban et leurs professeurs de français, Mmes Moynier et Chauvin, la sortie d’une très belle publication dont les textes et les illustrations sont le fruit du travail mené durant près d’une année.

    009.jpg

    Qui a dit que le livre papier a perdu de son attrait, qu’il n’est plus un objet capable de fasciner les plus jeunes ?

     

    010.jpg

    Et les moins jeunes ? Ici, on peut percevoir sans peine la fierté des pères !

    020.jpg

    Et la satisfaction du professeur !

    022.jpg

    Merci à Véronique Paris et à la ville d’Aubagne de ne nous avoir offert ces moments-là.

     

    007.JPG

    Les originaux des illustrations que les élèves ont réalisées sous la direction de Françoise seront bientôt exposés à la médiathèque municipale d'Aubagne et cela durant tout l'été.


  • Aubagne en mots et images

    Samedi prochain, comme depuis plus d’une décennie, le travail mené avec deux classes de 6e du collège Lou Garlaban à Aubagne se conclura par la publication d’un livret avec deux épopées écrites et illustrées par de jeunes élèves. Initiés par Liliane Rebillard pour Ville Lecture Aubagne (elle anima longtemps, au sens de donner une âme, les Journées du Livre jeunesse d'Aubagne), à l’issue d’une réflexion commune sur la nécessité d’alimenter l’imaginaire des adolescents avant de leur demander de créer, ces ateliers ont lieu pendant le temps scolaire, mais hors la classe, dans un environnement privilégié du centre de loisirs des Espillières. Pendant quatre journées, c’est une immersion totale dans la création artistique et l’imaginaire qui est proposée à des adolescents dont le moins qu’on puisse dire est qu’ils ne vivent pas dans un quartier privilégié, lui ! Après avoir exploré longtemps  le domaine du conte (avec pour la partie orale le conteur et musicien Jean David), depuis quatre ans, à l'invitation de Véronique Paris qui a succédé à Liliane, je conduis les élèves sur les chemins de l’épopée en compagnie de Françoise Malaval pour l’illustration.

    aubagne-1-bis.jpg

    De tout temps, on a mis les histoires en mots ou en images. Souvent même, on a conjugué le texte et l’illustration pour transmettre nos fables, légendes ou épopées. Mais, ce mariage est aussi un formidable moyen d’en créer de nouvelles. C’est parce que Françoise et moi en avons l’un et l’autre l’expérience que nous aimons la partager avec de jeunes élèves. Pendant ces quatre journées entières, nous les aidons à laisser venir au monde les mots et les images que chacun d’entre eux porte dans son imaginaire. Comme toujours, nous allons alors de surprise en surprise en découvrant la richesse dont ils savent faire preuve. Vient ensuite le temps de faire grandir ces histoires, de les mener à leur terme. C’est une tâche longue et difficile qui se fait en classe durant plusieurs mois. Pour cela, les professeurs qui sont nos partenaires ont su guider leurs élèves avec une vraie main de… maître. C’est le résultat de ce travail et de toutes ces énergies qui sera donné en partage samedi 22 juin à 10 h 30 à la maison de quartier du Charrel grâce à l’initiative et au soutien sans faille de Véronique Paris pour Ville Lecture Aubagneaubagne-3-bis.jpg

    aubagne-2-bis.jpg

  • Sur mon établi… mon écritoire

    En dehors de mes indignations et insurrections, mais aussi exercices d’admiration et autres invitations au beau et au juste dont ce blog se fait souvent le témoin, que se passe-t-il sur le plateau de mon bureau, mon établi des mots, mon écritoire à copeaux de lettres ? Oui, quoi de neuf ? Tout d’abord, l’achèvement du Voyage au-delà du par-delà, le texte élaboré durant ma résidence à L’Isle-sur-le-Doubs. Après une dernière relecture d’Yves Bourdais de la Médiathèque départementale du Doubs (il a un œil des plus experts en matière de littérature et de poésie contemporaines), le texte est à présent entre les mains des éditions AEncrages et Cie, à Beaume-les-Dames, pour une prochaine composition à la linotype (caractères en plomb).

     

    Linotype-Supersede-Typesetting9aug1890a.jpg

    Il fera l’objet d’une coédition avec la Médiathèque départementale et sera illustré par 7 gravures de Françoise Malaval.

    gravure-1.jpg

    Le Voyage au-delà du par-delà est un texte pour adultes, de nature poétique, une re-visitation d’un manuscrit du XIVéme siècle : Le livre des merveilles du monde, de Jehan de Mandeville.

    Par ailleurs, après un long feuilleton de plus d’un an, le projet avec les éditions Belin se concrétise enfin et devrait être signé sous peu. Il s’agit d’un roman jeunesse, Ombres et Petite-Lumière, dans la belle mais trop méconnue collection Terres insolites animée par Françoise Beiger. Là aussi, Françoise Malaval signera les illustrations et la couverture (en cours d’étude ci-dessous, c’est un scoop !).

     

    001-(2).jpg

    Je retrouverai dans cette collection mon ami Jean-Yves Loude, qui m’y parraine, et Guth Joly entre autres écrivains que j’aime. La collection a mué depuis peu : nouvelle maquette et arrivée de nouveaux auteurs, je vous invite très fortement à la découvrir. C’est actuellement la seule à proposer exclusivement des romans jeunesse consacrés à des cultures très éloignées de la nôtre, des romans écrits par des spécialistes qui connaissent bien leur sujet… Non, vous n’y trouverez pas de ces textes écrits par des auteurs qui se contentent de passer quinze jours en touristes dans un pays et qui au retour, tout bardés de leur arrogance entachée de néocolonialisme (plus ou moins inconscient), nous pondent un roman « définitif » sur le pays en question. J’en connais une jolie brochette concernant l’Inde, une véritable épidémie ! Non, je ne donnerai pas de noms !

     

    Enfin côté ateliers des mots qui se croisent, le travail d’écriture mené avec deux classes de collégiens de la ville d’Aubagne touche à sa fin. Dernière ligne droite avant les relectures finales de deux épopées (la première est inspirée du Mantic Uttaïr - Le Langage des oiseaux) illustrées en janvier par les élèves sous la direction de Françoise.

     

    007.jpg

     

    2.jpg

    Le livret sortira en juin, comme toutes les années précédentes, cela donnera lieu à une manifestation avec lecture publique et exposition. Merci à Véronique Paris d’Aubagne Ville lecture de nous donner ainsi l’occasion de partager avec des plus jeunes des moments très forts autour de notre passion pour l’écriture et l’illustration.

     

    Enfin, un travail en cours. Un projet éditorial auquel j’ai été invité et qui se définit ainsi : « des arguments pour résister à l’intégrisme financier, la possibilité de rêver un monde, des histoires de luttes et de progrès humains, des textes émancipateurs et jubilatoires, des grains de sable et des pavés, et, comme le résumait une banderole Place de la Bastille, « Un monde de partage et non un partage du monde ». Joli programme, non ? Mais je n’en dirai pas plus… Du moins pour cette fois !

    Et pour finir, comme signerait un groupe que j’aime beaucoup : « Amours et révoltes ! »

     

  • Atelier kolams à L'Ivre Jeunesse

    Françoise Malaval a animé un atelier kolam lors de la belle fête L'Ivre Jeunesse à Châtillon Saint-Jean dans la Drôme. Un « kolam » est un dessin tracé sur le sol devant les maisons en Inde du Sud. C’est un signe de bienvenue. Il est exécuté tous les matins après avoir balayé et lavé le seuil.

    027.jpg

    Après avoir réalisé un kolam devant l'entrée du salon du livre, Françoise à présenté aux jeunes participants quelques exemples, des motifs de dessins et la façon de les exécuter avec des poudres colorées et à main levée.

    034.jpg

     

    Chacun s'est ensuite choisi un modèle traditionnel de l'Inde du Sud.

    036.jpg

     

    Puis les "petites mains" se sont mise au travail avec un sérieux sans faille et une incroyable dextérité!

    037.jpg

    051.jpg

    057.jpg

     

    En voyant se dérouler de façon aussi enthousiasmante cet atelier kolam mené par Françoise, je me suis dit que les enfants sont toujours prêts pour l'aventure du partage même avec des traditions aussi lointaines pour eux que celles qu'on peut voir s'étaler au seuil des demeures dans les rues du Tamil Nadu ou d'autres états du Sud et du centre de l'Inde. Pour peu qu'il  mette en oeuvre l'éveil du sens esthétique, une pratique artistique, le plaisir de faire et de montrer... l'art fait voler en éclat les barrières qui nous séparent et la culture n'est plus ce qui nous distingue mais bien ce qui nous réunit où que l'on soit né, quel que soit le pays où l'on grandit. Les enfants le comprennent intuitivement. Trop d'adultes s'efforcent d'oublier cette intuition-là... ceux qui précisément ont plus que d'autres trahi les élans libres et généreux de l'enfance.

  • L'Ivre Jeunesse

    Un samedi de soleil, de partage, d'amitié et de lectures... L'Ivre Jeunesse à Châtillon Saint-Jean, une manifestation autour du livre comme Françoise et moi les aimons: faite (fête) avant tout pour l'enfant! Et une équipe super CHALEUREUSE... C'est enfin le PRINTEMPS... le vrai, celui de l'intelligence et du plaisir des livres (pas celui des haineux qui s'habillent en rose pour tromper le monde!)

     

    062.jpg

     Une salle entièrement pavoisée avec les travaux plastiques de jeunes élèves.

    066.jpg

    Pierre-Yves Tarravello, cheville ouvrière de cette fête livresque, veillant à ce que tout baigne!

     

    005.jpg

    L'ami Jean-Yves Loude et Françoise faisant face aux lectrices enthousiastes de leur Camion Frontière

    026.jpg

    Nos stands décorés par les élèves à partir des livres de Françoise, des miens, de ceux que nous avons aussi eu le bonheur de faire en commun.

    Saurez-vous deviner desquels il s'agit?

    002.jpg

    Indice, détail ... il y avait un mur qui séparait les uns des autres

    025.jpg

    Indice, détail : la longue marche d'un prince, de sa belle et de son courageux frère

  • Les traces qu'on laisse même quand le voyage est immobile

    A lire dans le magazine Doubs en ligne

    Voyages immobiles De l’Isle-sur-le-Doubs à l’île de l’O de l’A

    Au fil des mois, les collégiens ont élaboré ensemble une intrigue, puis l’ont enrichie par petits groupes de façon à composer un récit polyphonique agrémenté de collages plein d’imagination. Les planches de leur ouvrage conçu avec le concours des éditions Æncrages, de Baume-les-Dames, seront révélées au cours d’une exposition au collège en fin d’année scolaire.
    De cette expérience d’atelier d’écriture, ils reviennent tout étonnés : « Ce n’est pas facile d’écrire une histoire, c’est un vrai travail ! » Chemin faisant, ils ont acquis des connaissances de façon créative.
    Voyages immobiles est un thème de travail proposé par la Médiathèque départementale à son réseau de bibliothèques ainsi qu’aux établissements scolaires. Françoise Malaval et Patrice Favaro ont été accueillis en résidence de création, avec le soutien financier de la commune de l’Isle-sur-le-Doubs et du Conseil général. C’est à Bournois qu’ils ont écrit leur Voyage au delà du par-delà. À découvrir à l’automne aux éditions Æncrages.

     

    à lire et voir en entier ici, avec la vidéo sur le travail mené avec les élèves du collége Paul Elie Dubois de l'Isle sur le Doubs.