Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Résidences, rencontres et ateliers - Page 2

  • Salon du livre de Montbéliard

    Excellentes rencontres scolaires (notamment au Lycée professionnel d'Audincourt) et très bon salon du livre du Pays de Montbéliard grâce à l'ADEC. Merci à Muriel et à toute l'équipe pour leur engagement! Ce fut également l'occasion de conduire les plus jeunes au pays du théâtre d'ombres! Et aussi l'occasion de retrouver quelques amis comme Yves, Magali and Co, et Évelyne et son mari, Samuel tous complices de notre résidence à L'Isle sur le Doubs en 2013.

    DSCN5414.JPG

    DSCN5422.JPG

    DSCN5429.JPG

     

    DSCN5408.JPG

    DSCN5330.JPG

    Photos ADEC et Favaro

  • Journée du livre jeunesse de Bourges, un modéle!

    De retour d’une belle manifestation, comme je les aime, privilégiant le fond et la qualité des rencontres plutôt que le nombre et la com’. C’était à Bourges du 26 au 29 novembre. Un beau partenariat entre La Ligue de l’Enseignement du Cher, la structure organisatrice, et ses partenaires : l’association Lire aux Éclats, la Médiathèque de Bourges et des établissements scolaires et des bibliothèques du  département.

    002.jpg

    J’ai rencontré avec beaucoup de plaisir et d’émotion, mais aussi d’admiration pour le travail de préparation réalisé en amont, les élèves des collèges de Saint-Amand, de Vierzon et de Bourges ainsi qu’une formidable classe de primaire à l’école Pressavois de Bourges. Un grand merci à tous ces jeunes lecteurs passionnés et à leurs enseignants pour ces beaux moments de partage.

    044.jpg

    Un kolam pour m'accueillir à l'entrée de la classe, école de Pressavois

    042.jpg

    Samedi, dédicaces dans l’espace librairie mis à disposition par la médiathèque. Y étaient exposés et vendus les 200 titres, pour tous les âges, sélectionnés par le comité de lecture d’Éclats de Lire, animé par Hélène Touzel Paillard, également responsable du secteur jeunesse de la médiathèque. Une excellente idée qui permet de mettre en valeur des ouvrages en direction desquels les lecteurs potentiels n’iraient pas forcément tendre la main.

    070.jpg

    Une parfaite réussite donc pour cette manifestation qui va accueillir après moi et jusqu’au 10 décembre Antoine Guillopé, puis Régis Lejonc.

    Un grand merci à Robin Fruhinsholz, Nacéra Chikh et Nelly pour la Ligue du Cher et à Hélène Touzel Paillard et tous les bénévoles pour leur accueil chaleureux, leur compétence, leur engagement et leur énergie.

    072.jpg

    Robin Fruhisholz à gauche et Hélène Touzel Paillard à droite de la photo.

     

    L'occasion aussi de faire une rapide visite de la cathédrale et d'aller marcher au petit matin à travers les marais des maraîchers! Superbe!

    011.jpg

    068.jpg

    fichier_du_20141029160634.jpg

  • Comment naissent les ombres

    Voici ce que je propose avec Françoise pour accompagner la lecture de notre bouquin auprès des jeunes lecteurs. Qu'on se le dise... et plus encore qu'on le fasse savoir!

     

    RENCONTRE/ATELIER JEUNE PUBLIC

    autour du livre OMBRES ET PETITE LUMIÈRE, éditions Belin

    AVEC PATRICE FAVARO (auteur) ET FRANÇOISE MALAVAL (illustratrice)

     

    Le propos est de faire découvrir au jeune public l’univers magique du théâtre d’ombres, en écoutant, en regardant et enfin en participant.

     

    9782701180977FS.gif

    Première partie : Écouter et regarder

    Patrice raconte la naissance du théâtre d’ombres et donne à entendre un petit épisode de la grande épopée du Râmâyana.

    Françoise montre des ombres diverses (avec les mains, ombres chinoises, papiers découpés) et manipule des silhouettes derrière un petit écran éclairé.

    1A89.tmp.jpg

    Deuxième partie. Fabriquer

    Chaque enfant découpe, assemble, articule pour donner naissance à une silhouette en papier puis s’essaye à la manipuler. Pour rester dans l’univers du livre, comme l’héroïne Dipika (Petite-Lumière), nous proposons aux enfants de créer les principaux personnages du Râmâyana : Rama, Sita, Hanuman, etc.

     

    Fiche technique  :

    La durée totale est d’environ 1 heure

    Nous avons besoin d’une table, une prise de courant, une table placée face au public dans une salle que l’on peut occulter.

    Pour l’atelier, il faut prévoir : colle blanche en bâtons, agrafeuses (avec agrafes), ciseaux, gros fil, ruban adhésif, petites attaches parisiennes.

    Le nombre maximum de participants est de 30 pour la rencontre .

     

    Pour tout contact : fra.malaval@wanadoo.fr

  • Aubagne: l'épopée

    Comme chaque année, depuis déjà cinq éditions maintenant, les ateliers écriture et illustration que Françoise Malaval et moi menons avec deux classes du collège Lou Garlaban se sont conclus samedi dernier à la médiathèque d’Aubagne. Initiés par Ville Lecture, et coordonnés sous la houlette de Véronique Paris, ces ateliers se sont concrétisés par une publication, une lecture publique et une exposition qui sera encore visible durant quelque temps à la Médiathèque M. Pagnol. Nous espérons que le changement de l’équipe municipale survenu aux dernières élections ne  signera pas la fin de cette aventure, l’absence de l’élu à la Culture lors de cette restitution finale nous laissant quelque peu dans le doute. Ce type d’atelier, dont on doit l’existence à Liliane Rebillard (l’amie très chère qui a donné tout son essor aux Journées du livre Jeunesse d’Aubagne) perdure depuis plus d’une quinzaine d’années sous plusieurs formes : écriture, écriture-contes ou écriture-illustration. Il permet à des élèves de quartiers peu favorisés d’exprimer tous leurs talents et de démontrer leur capacité à mener à bien un projet littéraire collectif. Pour beaucoup, ce sera là l’unique occasion qu’ils auront de le faire.

     

    008.JPG

     

     Françoise découvre l’ouvrage dont elle a piloté le travail d’illustration. Chaque année, ce sont deux nouvelles techniques graphiques qui sont abordées, beaucoup sont inspirées des arts tribaux indiens dont Françoise a une connaissance approfondie.

     

    La première ci-dessous est inspirée de l’art Warli, mais transposée grâce à une technique de papiers découpés.

    010.JPG

    La seconde inspiration vient du Mithila, une région de l’Inde centrale où les femmes surtout réalisent des dessins à l’encre rehaussés de motifs graphiques et couleurs fortes.

    009.JPG

    Présentation de Marie-Hélène Moynier, merveilleux professeur de français, avec laquelle nous avons une très vieille complicité puisque, avant que les ateliers Aubagne Ville lecture ne soient consacrés à l’écriture-illustration, elle m’a également accompagné dans le registre de l’écriture-conte avec l’ami conteur Jean David.

     

    013.JPG

    Patricia Chauvin, professeur de français, également enthousiaste et chaleureuse, veille avec un soin attentif à la lecture publique de ses élèves.

    017.JPG

     

     

  • La fille du loup... sur scène

    La fille du loup...adaptée sur la scène pour le Goût de Lire 2014 à Apt . Excellent moment... une fille du loup plus vraie que nature et qui montre patte blanche (pas que: visez un peu les talons!) pour séduire les foules électorales. Les brebis étaient à se tordre! Espérons que ce ne sera pas de douleur quand elles apprendront les résultats des Européennes!

     

    10379662_807735782584953_8079826773787858786_o.jpg

  • Aubagne... en épopées

    Cette année, encore, Françoise Malaval et moi-même avons travaillé avec deux classes du collège Lou Garlaban, à l’invitation d’Aubagne Ville Lecture qu’anime Véroniques Paris. Nous y avons retrouvé deux professeures de français devenues de parfaites complices : Hélène et Patricia, et découvert deux classes avec des élèves formidables et inventifs... ce fut un vrai plaisir !

    La première phase du travail a été menée en classe par les deux enseignantes autour de la lecture du Râmâyana, auquel j’ai consacré deux livres pour la jeunesse.

    9782355041303FS.gif

     

    9782701180977FS.gif

    Nous avons examiné ensuite cette épopée en tâchant de déterminer en quoi elle offrait une vision du monde qui était basée sur une tradition où le sexisme était de rigueur et la place de la femme entièrement subordonnée à l’homme. La scène où Râma, après voir délivré Sita qui a été enlevée par le roi des démons, la répudie simplement parce qu’il n’est désormais plus sûr d’elle (en fait, il ne l’a délivrée qu’afin de laver son propre honneur de roi), a provoqué de vives réactions !

    S’en est suivi un débat d’où il a résulté que dans bon nombre de récits anciens, contes et mêmes fictions actuelles, ce schéma reste présent... et pesant. Débat qui a permis à certaines élèves de se faire entendre et à certains garçons de mieux considérer la place relative aux unes et aux autres ! Une grande découverte pour quelques-uns !

    Puis, est venu le temps de la création, sur le registre de l’épopée, mais une épopée nouvelle qui balayerait les vieilles rengaines de la suprématie héroïque masculine. Je dois dire que j’ai rarement vu des élèves (garçons et filles) aussi stimulés par le sujet. Un des ressorts qui vous anime le plus à cet âge est bien en effet le sentiment que l’injustice est intolérable !

    Les idées ont fusé tant sur le plan graphique que sur le plan narratif. Mais, le projet se terminant au mois de juin par une publication, je ne peux trop vous en dire pour le moment. Je ne suis autorisé qu’à vous en donner un tout petit avant-goût !

    Avec la première classe.

     

    a1.jpg

     

     Ce matin-là, le roi ne se réveilla pas...

    012.jpg

    Sa fille fut chassée, on la confia à un batelier aveugle...

    013.jpg

    Elle arriva dans un lieu où d’autres femmes avaient été chassées elles aussi parce qu’elles n’avaient pas eu d’enfants... On les voit ici bercer des pierres sur leur cœur... une très belle idée pleine de sens.

     

    Avec la deuxième classe.

     

    021.jpg

    L’héroïne remonte la rivière en étant portée par un mascaret...

    023.jpg

    Elle rencontre un géant fainéant qui toujours grossit et grandit tandis que ses sept sœurs s’épuisent à le servir et rapetissent de jour en jour...

    025.jpg

    Mais au bout de toute épopée, il y a toujours une contrée où le monde va comme il devrait... Dans celui-là coule une fontaine de vin, une autre de miel et une troisième de lait (Vous avez vu laquelle est cette dernière ? J’aime beaucoup cette trouvaille !)

    Pour les illustrations, Françoise a fait travaillé les élèves selon deux techniques venues d’Inde, Râmâyana oblige.  Deux techniques qu’elle connaît extrêmement bien. La première est celle des Warlis, la deuxième vient des Gonds. Une superbe façon de faire voyager nos auteurs-illustrateurs en herbe !

     

     

  • Classe « Jeunes écrivains »

    Voici le document de présentation sur les futures classes 'Jeunes écrivains" que je vais animer à Baratier dans les Hautes-Alpes, dans un lieu superbe de la structure Loisirs Provence Méditerranée.

     

    Classe « Jeunes écrivains »

    Comment naissent les histoires, les contes, les légendes ? Comment s’écrivent les romans, les nouvelles, les récits de fiction ? C‘est en partageant durant une semaine

    l’expérience d’un véritable écrivain que les élèves vont pouvoir découvrir et expérimenter l’art d’inventer des histoires et de les mettre en mots.

    Objectifs

    Ø Proposer à l’enfant une autre expérience de la lecture et de l’écriture

    basée su rl’imagination.

    Ø Valoriser la création personnelle en matière d’invention en l’insérant dans un

    cadre collectif et s’appuyant sur les structures exigeantes de la fiction.

    Ø Proposer d’autres articulations entre lecture et écriture, oralité et texte écrit, entre créativité individuelle et projet collectif.

    Ø Donner à l’enseignant des outils qui pourront lui servir à prolonger de façon autonome l’aventure initiée durant la classe « jeunes écrivain(e)s »

    Déroulement du séjour

    Durant cinq ½ journées d’ateliers, menés en demi-groupe, les élèves vont tout d’abord s’imprégner de lectures et d’histoires présentées et racontées par celui qui en est lui même l’auteur. Ensuite, chacun exercera son imagination avec des techniques et jeux littéraires inspirés en partie de La grammaire de l’imagination de Gianni Rodari.

    Après le choix d’un thème et d’un sujet, viendra le temps de la réalisation du canevas collectif de l’histoire. L’écriture se fera de manière individuelle ou par petits groupes. L’écrivain veillera à l’unité du ton de l’ensemble. Des moments seront aménagés afin de réaliser les illustrations.

    La dernière séance sera consacrée aux derniers « réglages » du texte et à la restitution à haute voix de l’histoire écrite. 50 livres seront remis à la classe (délais de 15 jours entre BAT et envoie à l’école).

    Encadrement

    Après avoir enseigné l’expression théâtrale durant de très nombreuses années, Patrice Favaro consacre désormais une partie de son temps à faire partager aux plus jeunes sa passion pour les histoires et son goût pour l’écriture.il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages destinés à tous les publics mais plus précisément les enfants et aux adolescents. Il est traduit en plusieurs langues (arabe, catalan, coréen, espagnol, italien..).

    PUBLIC CONCERNE

    Primaire

    Collège

    PERIODE

    Toute l’année

    CONTACT

    Centre de vacances de Baratier

    Le Val Saint-Paul

    05200 Baratier

    Tél. 04 92 43 03 53

    Fax. 04 92 43 19 78

    Jérôme GRENIER

    Directeur

    baratier@lpm.asso.fr

     

     Pour télécharger le dossier, c'est ici.

    http://www.lpm.asso.fr/classes_decouverte/page_cd_actu.php

     

     

  • En ce moment

    Nouvelle édition, 2014, de la semaine écriture-illustration que Françoise et moi menons depuis plusieurs années en collaboration avec Ville Lecture Aubagne et le collège Lou Garlaban.

    011 bis.jpg

    ci-dessus l'édition 2013

    Deux classes de 6e sont en immersion avec nous pour créer une épopée en mots et en images. Inspiration: le Râmâyana. Sources: entre autres deux de mes ouvrages:

    couv-définitive-web.jpg

     

    9782355041303FS.gif

    Un grand merci à la ville d'Aubagne pour son engagement sans faille dans ce projet, à Véronique Paris de Ville Lecture Aubagne et aux deux professeurs de français: Hélène Moynier et Patricia Chauvin.

    Je vous en dirai un peu plus sur le résultat à la fin de la semaine.

  • OMBRES ET PETITE LUMIERE : RENCONTRE/ANIMATION

     Françoise et moi réfléchissons en ce moment à une rencontre/animation autour de notre prochain livre "Ombres et Petite-Lumière" à paraître le 19/09 chez Belin Jeunesse.

    Elle pourrait se dérouler en deux temps :

    D'abord, un petit exposé-démonstration sur le théâtre d'ombres en Inde et ailleurs : explication du principe silhouettes/écran/source de lumière puis démonstration par une manipulation /jeu d'une brève scène du Râmâyana dont il est question dans le texte, avec des silhouettes articulées représentées dans les illustrations du livre.

    chap 13 duo dipika prem.jpg

    Ensuite , un atelier de réalisation d'une petite silhouette articulée représentant un ou des personnages du Râmâyana. Quelques modèles parmi mes dessins seraient mis à la disposition des participants.

     

     Je réalise en ce moment les personnages pour la démonstration/jeu d'après les dessins de mes illustrations .Avant de fabriquer les silhouettes ajourées définitives, il me faut mettre au point leurs articulations. Ici, l'exemple d'Hanuman, le singe guerrier.

     

    etude ombre hanuman.jpg

     

     

     

     Bibliothécaires, professeur, responsables culturels, si vous êtes intéressés, contactez-nous !

     

  • Extraits... pur jus.

    Pour lire un extrait de La fille du loup (éditions Thierry Magnier), cliquez sur la couverture !

     

    Fille du loup.jpg

    Pour La vérité crue (aux même éditions Thierry Magnier) c'est là-dessous.

    laveritecrue06-web.jpg

    Pour Tina, Simon, Rachid et la politique( Actes Sud Junior), idem.

    IMG_0897.jpg