Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La grande légende de Rama et Sita: coup de coeur LivreJeun

     

    9782355041303FS.gif


    Second poème épique de l’Inde, avec le "Mahabharata", fondement de l’art et de la pensée du peuple indien, le "Ramayana" ou geste de Rama raconte (ici, dans une adaptation dont le narrateur est le frère fidèle de Rama qui l’accompagne dans ses épreuves) l’histoire de Rama, le guerrier idéal et de sa femme, la vertueuse Sita, exilés pour 14 ans dans la forêt, à la suite d’une intrigue de palais. Là, Sita est enlevée par un monstre à 10 têtes (l’image n’en montre que 8 ou 9 !) et il faudra à Rama l’aide du roi des singes, Hanuman, le fils du Vent, pour pouvoir vaincre le monstre et libérer Sita : alors que Rama semble, à ce moment-là, une incarnation de Vishnu, Sita doit passer l’épreuve du feu, montrant ainsi sa pureté intacte. Les 14 ans sont passés, Rama et Sita montent sur le trône et le monde retrouve la paix et l’équilibre.
    La présentation choisie pour cet album très grand format évoque la forme théâtrale des représentations de l’épopée en Inde : l’ouvrage est relié par le haut, comme un calendrier, pour pouvoir être posé et ouvert en angle droit. Sur la page à plat, se trouvent le texte, aéré, et en bas, une frise monochrome en ombres chinoises. Sur la page du haut, face ainsi au public, figurent en pleine page les scènes réalisées en papier découpé. Les illustrations sont minutieuses et pleines de charme, très colorées avec des inclusions dorées, très décoratives, avec des formes simples mais expressives malgré l’effet "arrêt sur image" de leurs attitudes hiératiques.
    Une délicieuse "vulgarisation" de cette œuvre du patrimoine universel. Indispensable.

    Claude DUPONT


    la page de LivreJeun ici

  • Loin du Queyras

    En cette fin d’année, c’est une page qui s’est tournée pour cause de déménagement. J’ai laissé derrière moi mon Queyras, le petit pays d’en haut qui m’est si cher. La force des choses...

     

    DSC00888.jpg

    Françoise et moi y avons vécu pendant une douzaine d’années, des moments inoubliables, magiques. D’abord à la Croix de Juan (1950 m) au pied de Saint-Véran, dans un chalet rêvé, conçu et animé par André et Danielle Roche (avec une des plus belles, allez, soyons franc, la plus belle vue de toute la vallée) où nous avons établi notre camp de base.

    DSCN3875.jpg

     

    P3060042.jpg

    Ensuite, à Brunissard, le plus haut village de la vallée d’Arvieux (1800 m), au pied du col de l’Izoard, non loin de la fameuse Casse déserte...

     

    P1010024.jpg

    Dans un merveilleux chalet que Françoise et moi avons entièrement retapé... avec l’aide de quelques artisans du coin, de vrais bons compagnons à tous les sens du terme.

    006.jpg

     

    Il me suffisait de lacer mes chaussures de marche pour rejoindre le GR 58, ou mieux des sentiers plus secrets.

     

    PA270030.jpg


    PA270010.jpg

    Les Barots (gens de Brunissard) nous ont accueillis comme seuls les gens de montagne ou de mer savent encore le faire.

     

    Françoise donnant de la dictée pour la fête de l'ancienne école...

    DSCN2369.jpg

     

    Aujourd’hui, finis les 9 mois continus sous la neige... que de pelletées... et de tours de fraise à neige! Je l’ai vu tomber au moins une fois à chaque mois de l’année (même en juillet et en août) durant tout ce temps passé là-haut.

    DSCN6529.jpg


     

    Aujourd’hui, donc, c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre, ailleurs, toujours au pied d'une montagne, mais bien plus petite celle-là, solitaire comme un phare, entre deux mondes, celui des terres basses de la Méditerranée et celui des hautes terres alpines. Une autre montagne qui, comme me l’a expliqué l’ami écrivain André Bucher... "aura des tas de choses à te dire". Il va me falloir donc écouter... ce que la montagne de Lure voudra bien me confier.


    Pour tous ceux qui auraient du mal à me joindre ou n’auraient pas reçu ma nouvelle adresse, vous pouvez m’en faire la demande au mail suivant :

    favaropa@hotmail.fr

  • Qu'est-ce que je vous disais!

    Nul n'est prophète en son pays, disais-je dans mon post précédent ! Une preuve de plus: mon bouquin Un beau jour pour être riche coup de cœur... chez les Fribourgeois!


    Accueil

    octobre 2013

    Le coup de coeur du moment nous est proposé par Gaby Maradan.

    Un beau jour pour être riche

    auteur Patrice Favaro
    éditeur  Fernand Nathan

    En Inde, Jagam et son père, Sriram, sont des saltimbanques qui montrent un numéro de marionnettes à l'entrée d'un grand temple. La vie n'est pas facile, l'argent manque souvent. Mais un jour, dans le bol posé à leurs pieds apparaît un billet de cinq cents roupies : une véritable fortune ! Que faire de toute cette richesse ?

     

    tous les coups de coeur du site à découvrir ici

  • La vérité crue... à offrir!

    SÉLECTION 2013-2014

    UN CADEAU UN LIVRE

    UNE SÉLECTION DE 94 OUVRAGES POUR LA JEUNESSE
    Une réalisation de l’Association Professionnelle
    des Bibliothécaires et Documentalistes
    Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles


    La vérité crue / Patrice Favaro
    TH. MAGNIER, 2012 (ROMAN). 9.00 €
    Belle complicité entre Jésus, le héros, protecteur des animaux et
    Angélina en quête d’amour maternel.

    laveritecrue06-web.jpg

    pour télécharger la sélection, c'est ici

     

    PS... vous avez remarqué? Québec, Belgique, Suisse.... les dernières sélections de mes bouquins me viennent surtout d'ailleurs. Nul n'est prophète en son pays ou bien est-ce l'esprit pantoufle made in France qui fait qu'on me boude ici?

     

     "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles ». Max Frisch 

  • Du sable entre tes doigts.. sur le net

    Une note de lecture sur le blog de Canel

     

    vendredi 13 décembre 2013

    ~ Du sable entre tes doigts, Patrice Favaro

    du sable entre tes doigts

    Le Muscadier
    coll. Place du Marché
    octobre 2013, 88 p.

    ♥♥♥♥

    États-Unis, 2011. Jordan et sa mère sont sur les routes et vivent dans une voiture. Ils étaient loin d'imaginer cette existence nomade lorsqu'ils habitaient à Cleveland, dans leur petit pavillon avec "un toit de tuiles rouges et un carré de pelouse". Mais un agent véreux leur a proposé un crédit, ils se sont retrouvés endettés et expulsés. Le père s'est fait la malle et Jordan, treize ans, ne digère pas cette "lâcheté".

    La collection pour jeunes adolescents "Place du marché" (éditions du Muscadier) propose des fictions autour de sujets économiques et sociaux. Les récits sont courts et simples, mais suffisamment explicites pour servir de tremplin à des réflexions et discussions plus générales - ici la crise économique, la corruption, les spéculations financières, la paupérisation, la dignité des personnes en difficulté...

    Cette précision en postface donne le ton de la série : « S'il est difficile, pour un enfant, de ne pas être et de ne pas consommer comme tout le monde, il est réconfortant de savoir que d'autres personnes pensent comme lui, 'autrement'. » (p. 87)

    Merci à Adeline et aux éditions du Muscadier.

  • Dossier de Presse La faim de l'ogre

    Pour tout savoir sur cet album assez atypique que Françoise Malaval et moi venons de voir publié, La faim de l'ogre, cliquer sur le lien ci-dessous. On y trouve le dossier de presse (en pdf) concocté (excellemment) par l'éditeur Vents d'ailleurs

     

    La_Faim_de_l'Ogre.pdf

     

    9782364130197.jpg

  • La fille du loup... court toujours

    Nouvelle sélection pour un prix en 2014 de ma Fille du loup, dans l’excellente collection Petite poche chez Thierry Magnier. Bien, sûr, ça me fait plaisir mais que ce bouquin, qui dénonce une bête maligne qui s’habille en bleu marine (pour faire oublier son goût pour la couleur brune.. ), oui, que ces pages là fassent leur petit bonhomme de chemin dans la tête de plein de lecteurs de tout âge, moi, ça me rassure un peu !

    prix par surprise.JPG

  • Titi Robin: Les rives

    3 CD du même coffret qui tournent en boucle en ce moment chez moi. Titi Robin nous conduit du Maroc vers l'Inde en passant par la Turquie. Une vraie merveille: le chant du monde dans toutes les couleurs.



    Le live sur Arte (ci-dessous)


  • The lunch box, un film à ne pas rater


     

    Interprétation superbe, scénario subtil et plein d'humanité... De plus, that's the real India, j'en témoigne depuis près de vingt-cinq ans de pratique assidue du pays! Chalo, chalo! Courez-y, c'est actuellement en salle.