Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mes bouquins: parutions, sélections, revue de pres - Page 3

  • C'est un poète qui vous le dit...

    Merci à Patrick Joquel de dire des choses toujours aussi bellement tournées sur pas mal de mes livres. Ses brèves chroniques (c'est là tout l'art d'un poète) devraient inspirer bien de laborieux faiseurs de 4e de couverture que nous croisons quelques fois sur nos routes éditoriales.

    Un petit roman, petit format, tout simple. Limpide. Évident, comme un ruisseau. Un petit garçon, de grandes oreilles. La difficulté de vivre avec elles. Le bonheur de vivre avec elles aussi. La différence. Puis la rencontre de l’autre. De l’amour. La réussite et les doutes professionnels, existentiels. Une vie d’homme. Une vie à découvrir et qui interroge sur qu’est-ce au fond que la différence ? qu’est-ce qui fait l’homme ?
    A mettre dans toutes les classes et pas seulement les petites !

     

     

    41WJ7hLkjaL.jpg

  • Qui est Sigismond?

     

    Qui est Sigismond? Lire les premières pages vous mettra peut-être la puce à l'oreille!


    Lire ici


     

     

  • A propos du plus mal aimé de mes livres...

    Mon roman La vérité crue, même s'il a obtenu le prix le plus important du livre jeunesse en Suisse, le prix de la RTS Radio Télévision Suisse en 2014 à Génève, reste le plus mal aimé de mes livres dans l'Hexagone.

     

    Alors que je suis si souvent invité à parler de l'un ou l'autre de mes livres dans les classes, les bibliothèques ou à l'occasion des salons du livre... je ne le suis quasiment jamais pour celui-là! Une explication? J'en donnais déjà une sur le site de la RTS dans une interview où je répondais à la question:

     

    D’où vous est venue l’idée de ce livre ?

    En tant qu'auteur, je dois avouer que j’ai un faible tout particulier pour ce roman, comme un père ou une mère pourrait en avoir pour un enfant qui ne serait pas tout à fait comme les autres. Car c’est bien du thème de la différence que traite principalement La vérité crue. Une différence due tout d’abord au handicap, cette dyspraxie qui encombre mon personnage appelé Jésus dans ses gestes les plus simples. Mais aussi ce qui le met plus encore à l’écart: sa manière de percevoir le monde et tous les êtres vivants non pas comme le ferait le plus grand nombre mais à sa façon, sans tricher, sans faux-semblant, sans hypocrisie. Et c’est cela qui dérange le plus: la vérité toute crue n’est pas toujours bonne à dire… elle met mal à l’aise ceux qui n’ont pas le courage de l’aborder de face. Si mal à l’aise que les réactions méprisantes, sarcastiques, voire violentes, ne tardent pas en général. Essayez donc de dire à table que vous vous refusez à manger les animaux comme le héros de ce roman, par exemple, pour en avoir une petite idée!

    Plus d’une fois, j’ai rencontré dans mon parcours d’auteurs des ados qui se refusaient à faire comme les fameux trois singes chinois: le premier ayant les mains devant les yeux, le second se bouchant les oreilles, et le troisième avec une main posée sur la bouche. Je sais le courage qu'il faut à un adolescent pour assumer certaines différences: celle de vivre autrement, celle d’avoir une sensibilité particulière, celle de vouloir respecter la vie sous toutes ses formes. C’est pour témoigner du courage que certains manifestent au quotidien pour suivre leur propre chemin que j’ai écrit La vérité crue. Il y a longtemps, fort longtemps, on pourrait presque dire dans une autre vie, j’ai été de ceux-là. 

    laveritecrue06-4.jpg

     

  • Sigismond fait un Ricochet

    Extrait" :Dans ce texte d'une grande douceur, Patrice Favoro présente avec une fantaisie pleine d'humour sa version imaginée de l'enfance de Freud. 
    Quel délicieux culot d'analyser le parcours du plus fameux psychiatre !
    Mais aussi quelle jolie façon de montrer aux enfants qu'un défaut peut devenir une qualité pour peu qu'on l'apprivoise et qu'on le prenne du bon côté. 

    les-oreilles-de-sigismond-9782364746619_0.gif

    La critique à lire en entier ici

  • Une frontière... extraits

  • "Une frontière "sur le site Mes Madeleines

    "Un roman abouti et sans langue de bois, qui donne à réfléchir sur les politiques menées à l’international."

    Et un point d'analyse qui me rappelle ce que l'on m'a déjà dit à propos d'un autre livre On ne meurt pas, on est tué : une construction romanesque placée sous le signe du double.

    Roman construit sous le signe du double

    1. La Pureté et la Manipulation ** pureté (sentiments des 2 héros, la fin de l’enfance) ** manipulation : les 2 États (manipulation de l’émotion : le patriotisme de chaque peuple et la peur de la guerre des occidentaux)
    2. Les frontières, métaphores de l’occident et du Tiers Monde ** extérieures (séparation artificielle des espaces et des populations) ** intérieures (la dissemblance d’Autrui)

    lire la chronique en entier ici

  • Retrospective articles de presse : Mahout

    "Mahout m'a littéralement transportée! J'étais avec Sid en Inde, vendu par ses parents à un créancier qui le placent comme apprenti chez un type qui loue ses éléphants."

    LIVRES ADOS (la critique à lire ici)

     

     

    couverture Mahout jpg.jpg

     

    J’ai beaucoup aimé le roman, l’histoire et l’écriture. L’Inde est le personnage principal aussi important que la vie de Sid. Les traditions liées à l’éléphant sont bien décrites. Un bon roman ados à découvrir aussi pour les adultes.

     

    LES LECTURES DE MARTINE MORATAL(la critique à lire ici)

     

    L'auteur Patrice Favaro livre dans Mahout un témoignage poignant sur le sort des éléphants en Inde. Captifs, ils sont maltraités par leurs mahouts, des hommes issus de milieux très pauvres, analphabètes, vivant dans des conditions misérables. C'est le destin de l'un d'entre, eux, Sid, que Patrice Favaro nous fait partager dans ce roman où se dévoile toute l'âme indienne. Une immersion très documentée - l'auteur s'y rend régulièrement -dans la complexe société indienne, terre de constrastes où se côtoient des traditions ancestrales et une grande modernité.

     

    Les p'tits lus -

     cliquez sur l'image pour lire la critique

     

    ENCRES VAGABONDES (la critique à lire ici)

    C'est un très beau livre, dur parfois, qui laisse affleurer la passion et l'engagement de l'auteur pour l'Inde et les éléphants et qui contribue à éclairer le lecteur, petit ou grand, sur la vie de ces « géants » et de ce continent oubli.

     

     cliquez sur l'image pour lire la critique

    Les livres ont parfois ce pouvoir : dire la réalité pour que le lecteur puisse appréhender le monde et peut-être le changer. Alors il faut lire Mahout, en parler et le faire circuler dans notre monde parfois si cruel.

     

      BOOKINAGES (la critique à lire ici)

    C’est à la fois la misère et la grandeur de l’Inde – mais aussi des hommes – que Patrice Favaro nous donne à voir dans un roman aussi instructif qu’émouvant.

  • Retrospective articles de presse 1

    La Littérature de voyage pour la jeunesse de Patrice Favaro aux éditions Thierry Magnier sur le site de l’association internationale des chercheurs de langue française sur les littératures d’enfance et de jeunesse. (ACLEJ).

    http://aclej.mshparisnord.org/squelettes/FondBandeau.png

    cliquez sur l'image pour lire l'article (très complet et documenté)

  • Une frontière encore

    Cette fois le roman fait l'objet de la sélection UN LIVRE PAR JOUR

    Capture.JPG

  • Une frontière sélection par Le Choix du Lundi

    Les deux états séparés par la frontière n'ont d'imaginaire que le nom. Ils figurent tant de pays frères aujourd'hui brisés par les tensions religieuses, la montée du terrorisme, les actes de vandalisme et le sexisme. L'auteur a fait d'un premier récit paru en 2004 une nouvelle histoire, ancrée dans la réalité, aussi émouvante qu'instructive.

    à lire en entier ici