Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cherchez Empreinte digitale... dans les libriaires

Si la Dans de l'Ourse, c'est pour mai... Empreinte digitale, c'est déjà en librairie, depuis un mois maintenant!

Extrait:
« Liberté d’accès partout pour les transhumains ! Nous sommes l’avenir de l’Humanité ! » Le slogan monta lentement, comme une vague venue de loin, avant d’éclater avec fracas devant le squat. Une seconde plus tard, une nuée de poings furieux — dont certains équipés de gants robotisés qui en décuplaient la force — s’abattait sur la grille qui protégeait l’entrée. Elle avait été tirée vers le bas et cadenassée par les assiégés. Le squat servait à la fois de salle d’expo, de concert, de café philo et de librairie militante ; on pouvait aussi y manger une salade bio ou prendre un café équitable à l’occasion d’un des innombrables débats qui s’y déroulaient. Auparavant, l’endroit avait été un bar de quartier, le GEORGE O’. Il avait été fermé au départ de l’ancien propriétaire à cause d’un problème administratif, la mise aux normes du local n’ayant jamais été effectuée. On voyait toujours l’enseigne au-dessus de la porte, mais quelqu’un avait écrit à la peinture rouge, derrière l’apostrophe du O, les lettres : « RWELL ».

ED1.JPG

ED2.JPG

Les commentaires sont fermés.