Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pan! sur la cursive.

"Trois questions sur... la fin de l’écriture manuscrite ? entretien avec M-T Zerbato-Poudou." On peut effectivement se les poser, et bien d'autres également. Mais le point n'est pas l'opposition entre la plume et le clavier. Il s'agit avant tout de s'interroger quant au processus de rétrécissement de la pensée (pour ne pas parler de crétinisation forcée) qu'entend imposer aux plus jeunes le Grand Marché via ses nouvelles technologies. "Penser" en pictogrammes... serait-ce donc là une avancée? Raboter le langage dans sa forme la plus complexe qu'est l'écriture n'a d'autre ultime ambition que de mieux asservir.

 

 

Trois questions sur... la fin de l’écriture manuscrite ? (à lire ici)

 

extrait: Il est temps de dépasser, sans le négliger, l’aspect utilitaire de l’écriture pour l’appréhender dans ses dimensions historiques et culturelles. Comme un objet qui prend ses racines dans une histoire collective et ancestrale. C’est ce qui permet à chaque élève de se constituer comme acteur et héritier à part entière de cette fabuleuse invention de l’humanité, de prendre plaisir à écrire, que ce soit à l’aide du clavier ou de la plume !

 

On peut écouter également (c'est ici) à ce sujet une émission sur France Inter (merci Isa pour la veille).

 

Les commentaires sont fermés.